Résultats

mardi 27 janvier 2015 par Katell

Concours d’affiches

A l’issue du vote du public, les prix ont été attribués :





en catégorie Maternelle, à l’école de Lauzerville, aux sections PS, MS associées aux CP/CE1

















en catégorie élémentaire, à l’ALAE de Saint Sulpice-sur-Lèze













Prix des ados

Le jury des ados a attribué deux prix :

à Trois fois Lou auteur : Elisabeth Brami, illustrateurs : Georges Lemoine, Béatrice Poncelet, éditeur Seuil Jeunesse
Trois fois Lou est la correspondance entre une petite fille et sa grand-mère. Les lettres vont devenir pour elles l’occasion d’un échange parfois nostalgique, parfois joyeux et toujours vrai. Au fil des saisons, la petite Lou et sa Mamouchka vont découvrir la force de l’amour et de l’écriture.







à L’homme-qui-dessine de Benoît Séverac éditeur : SYROS
Roman à partir de 12 ans
Mounj a de la peine. Son peuple, les Hommes-droits (de Néandertal), se meurt. Il faut renouveler les rencontres, trouver de nouveaux membres pour le clan. Il est parti à travers le monde depuis trois hivers afin de chercher une femme, qu’il pourra ensuite ramener. Dans une forêt, il est fait prisonnier par une tribu d’Hommes-qui-savent...





Prix des enfants

Le jury des enfants a attribué deux prix :

à l’album Martin et Rosa : Martin Luther King et Rosa Parks Ensemble pour l’égalité auteur : Raphaële Frier, illustrateur : Zaü éditeur : Rue du Monde collection : Grands portraits documentaire à partir de 9 ans
Martin et Rosa sont deux figures emblématiques qui ont marqué l’Histoire, en luttant leur vie entière afin d’obtenir l’égalité de traitement entre les noirs et les blancs, répondant à la violence par la non-violence, appelant à la désobéissance civile.



et à Elle est où la ligne? auteur : Davide Cali, illustratrice : Joëlle Jolivet pour son originalité éditeur : OSKAR Jeunesse
Voyageant seul dans un train, un garçon de 10 ans réfléchit au sens de la vie. Il se dit "qu’il y a les choses comme on les voit, et peut-être ces mêmes choses qui, ailleurs, sont autrement". Il imagine alors une ligne invisible divisant les choses identiques au départ, qui ensuite prennent des options différentes. Ses parents ont certainement traversé la ligne de l’amour. Raison pour laquelle, notre héros passe l’été chez sa grand-mère.





Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 85 / 21110

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Prix   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License